Sparks building (département de philosophie, Université PennState) : aura de beethoven            verre coulé, glaçure non cuite, 2018 












Le mot « Beethoven » est gravé très haut dans la pierre pâle de la façade bordant la cour intérieure du département de philosophie. Le soleil de midi me chauffe le visage alors que je suis assise vis-à-vis de cette inscription. C’est tout juste hier que j’assistais, à l’intérieur de ce bâtiment, à une conférence de Daniel Landes sur l’expressivité chez Bergson. Je l’entends encore répéter en boucle : « Tout est image ».

Mérédith arrive enfin. Elle dispose de 15 minutes pour m’accompagner, en témoin, le temps d’une pause. À son arrivée, je la guide vers l’entrée principale du bâtiment, sur sa face ombragée. La délicatesse des motifs linéaires suivant la taille verticale de la pierre nous interpelle. Cinq portes sont décorées de ce même motif. L’argile blanche et fibreuse est pressée sur un segment situé tout au bas du cadre de la porte. Sachant que j’ai peu de temps, je fortifie rapidement la structure de la masse en l’épaississant. Jusqu’ici plane un silence, étrangement calme. La porte s’ouvre; une fois, puis deux de suite, signes des cours qui prennent fin. Le passage répété des étudiants engendre un sentiment d’urgence qui m’incite à accélérer le processus. Je retire la masse d’argile de la surface juste au moment où Mérédith me signifie son départ. Ce moment est arrivé aussi vite qu’il s’est vu dissipé, avec les voix, les allées et venues des passants – une cadence inhabituelle qui me fait réfléchir à la sensation de durée plus étendue des interventions passées.

Extrait du carnet de notes. 26 février 2018.















Aperçu de l’intervention
(Photo : Mérédith Laferté Coutu) 




Mark