Monument national : heure bleue               verre coulé, oxydes (bleu, noir), 2017

















À mon arrivée, une étrange atmosphère règne sur les parois du bâtiment. La surface de la pierre baignant dans l’ombre semble irradier et changer la luminosité de la rue tout entière. Sur l’une des multiples colonnes ponctuant les fenêtres, une petite section attire mon attention. Les fissures n’y sont pas trop importantes, mais laissent apparaître de l’effritement à la surface. L’argile est fraîche comme du beurre; elle se détache en morceaux que je pétris légèrement avec les paumes, puis que je presse contre la pierre. Un morceau vient se jouxter au précédent, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’une masse aux contours sinueux soit formée. Je m’arrête net, dans un coin du motif de pierre taillée en angle.

Un recul, pour observer la masse, puis le bâtiment, tous deux gris-bleus. C’est à ce moment qu’apparaît tout l’intérêt de la chose.What are you doing, me demande un passant, aux cheveux blancs comme neige... ce qui vient rompre ma rêverie et me ramène sur la rue Saint-Laurent, face au Monument national.

Extrait du carnet de notes, 2 novembre 2016.










Monument national : versant sud              verre coulé, sable   2018 










Mark